FORUM * HISTOIRE * COLLECTIONS * MUSHING * REFERENCES * PLUS


Le philatéliste dispose de deux axes de recherche distincts pour conduire sa collection sur le thème des chiens de traîneau.
Le premier de ces axes, et le plus évident, regroupe les marques postales représentant les nordiques.
Le second, lui est moins connu du grand public et correspond aux documents issus de la distribution du courrier par les chiens de traîneau.

En premier lieu donc, le chien de traîneau a servi de sujet principal à bon nombre de timbres-poste émis de par le monde.

Si le husky est LE chien de traîneau le plus "populaire", force est de constater que les autres races de chiens de traîneau ont elles aussi rencontré un franc succès auprès des services postaux du monde entier. Ainsi le malamute occupe-t-il fièrement le devant de l’affiche sur un grand nombre de timbres. Le groenlandais et le samoyède n’ont bien entendu pas été oubliés et figurent sur un nombre conséquent de vignettes officielles.

Il est également d’autres illustrations, ayant pour sujets des races moins répandues, ou des sujets dont la race n'est pas précisée. Certains desinateurs ont quant à eux souhaité mettre en avant avant tout l'activité principale des chiens et non la race. C'est alors le travail de nos compagnons qui prévaut par la représentation d’attelages, qu’il s’agisse de course, d’explorations, de vie aux pôles,…

 

D'autres encore ont, délibérément ou pas, omis de faire figurer le chien sur le timbre au profit du moyen de locomotion, le traîneau.

De plus, nos "grands anciens", ces "mushers historiques" ont eux aussi fait l’objet de moult illustrations, dans la grande majorité des cas en compagnie de leurs compagnons. Prouvant pas là, s’il en était encore besoin que les chiens ont joué un rôle majeur dans l’action menée par les grands explorateurs

 

 

Les commémorations des grandes expéditions, des grandes découvertes et plus récemment des manifestations sportives d’envergure sont également représentées au travers de la marcophilie, cet ensemble de marques, flammes et oblitérations postales figurant sur les objets de correspondance.

Dans un deuxième temps, le chien de traîneau offre la particularité d’avoir été l’une de chevilles ouvrières de la distribution du courrier. La quantité de documents relatifs à cette période du transport du courrier dit "par cométique" est également l’objet de collections spécifiques et généralement d’une grande valeur.
Cette section particulière de la philatélie fera elle aussi bientôt l’objet d’une section du site.

La suite...

 

* * * *

© Fillow 2009-2010